The Vision of Delight

Maskes et Ayres

5 ou 6 musiciens : soprano, flûte à bec, hautbois baroque, violon, viole de gambe,luth, clavecin

The Vision of Delight s’inspire des spectacles favoris des cours anglaises au 16ième et 17ième siècle : les Masques. Ces divertissements par et pour la cour, proche des intermèdes italiens ou encore du ballet de cour français, apportaient aussi bien magie, que propagande à toutes sortes de festivités. Amalgames de différentes formes d’art (musique, théâtre, danse, chant et poésie), dans de magnifiques décors et costumes, les anti masques et masques s’alternaient et étaient précédés par des airs chantés. Les descriptions de l’époque parlent d’instrumentations somptueuses.

Cannamella vous propose de déguster ces merveilleuses sonorités au sons d’Ayres, de Divisions, de Catches et Masques de compositeurs tels que Giles FARNABY, Henry PURCELL, Tobias HUME, William BRADE ou encore John DOWLAND. Ces musiques populaires et plus sérieuses; évoquant sorcières et nymphes, amours et batailles; vous invitent à goûter aux délices de l’imaginaire. 


Les délices de Cupidon

Tendres virtuosités au temps de Monteverdi

Différentes formations à partir de 3 musiciens

Les douceurs et mésaventures de Cupidon ont été merveilleusement dépeintes par des compositeurs du XVIIe siècle tels que Claudio MONTEVERDI et Giulio CACCINI. L’ensemble Cannamella vous propose de petits tableaux poétiques, composés de ces musiques venues des cours d’Italie (Florence, Mantoue, Ferrara) où la fraîcheur et la nouveauté sont au menu. Découvrez ce nouveau langage musical avec comme ingrédients les affetti et les passagi (petits ornements virevoltants) dans des airs, canzones et sonates d’entre autres Biago MARINI, Claudio MONTEVERDI, Girolamo FRESCOBALDI, et Giovanni PICCHI; ainsi que leurs contemporains Nicolaus à KEMPIS (organiste à la cathédrale Sainte-Gudule de Bruxelles) et John BULL (organiste à la cathédrale d’Anvers).


Nicolaus à Kempis - Symphonia Secunda a 2 Violini (extrait du disque 'Ik ben getrouwd met een kwaaie Griet')

Cantiones Natalitiae

Un Noël à Anvers et Bruxelles au 17e siècle

Un Noël au XVIIe siècle! L’ensemble Cannamella vous propose de découvrir la douceur des Cantiones Natalitiae : chants de Noël édités à Anvers par Petrus PHALESIUS (ca. 1550-1629), ainsi que ses deux filles Magdalena et Maria. Ces compositions étaient de la main de Johannes BERCKELAERS, Petrus HURTADO, Guilielmus MESSAUS et Godefridus BUSSÉ. Anvers était une ville cosmopolite. Musiciens et musiques venus d’Italie et d’Angleterre étaient fort appréciés. Ainsi, les pièces d’entre autres Francesca CACCINI, G.B. RICCIO ou encore William BYRD, alterneront avec ces petits chants de Noël Flamands. Flûtes, luths, violon, viole de gambe et le clavecin résonnent. Anges et bergers annoncent la venue de l’enfant Dieu et animent ces petits tableaux musicaux, ayant pour but de recréer l’ambiance de Noël à l’époque de Rubens et Van Dyck.


Ortus de Polonia

Musique polonaise au 17e et 18e siècle

Krakow était au XVIe siècle une ville importante pour la vie musicale. La Chapelle Royale se composait de chanteurs et d’instrumentistes venant de Pologne, mais aussi d’Italie, des Pays-Bas, d’Allemagne et de Hongrie. De cette période, nous restent des œuvres d’entre autres Jerzy LIBAN, Waclaw z SZAMOTUL et Mikolaj z CHRZANOWA. Au XVIIe siècle, les musiciens et compositeurs polonais ayant voyagé en Europe occidentale, se laissent influencer par une nouvelle mode musicale. Ainsi vous entendrez des canzones, des fantaisies, des sonates de Marcin MIELCZEWSKI, Adam JARZEBSKI, Nicolao ZIELENSKI et Aldebrando SUBISSATI dans le style vénitien. Toutes ces musiques, alternées par des œuvres plus tardives des compositeurs travaillant en ou inspirés par la Pologne, comme Georg Philipp TELEMANN et Johann Valentin MEDER.